Théâtre 2019



pastedGraphic La Souricière pastedGraphic


Chers toustes,
                                                
DEMANDEZ LE PROGRAMME !!

pastedGraphic Bon, çà y est, çà va partir ! Oups, bizarre, les jours ne font plus 24 h… et pourtant je « cours » mieux… (Vivement la retraite !!)
Donc, comme annoncé récemment, voilà le programme officiel de notre spectacle ! (ci-joint lettre et affichette donnant tous les détails du programme) Mais,  avant toute chose, je vous remercie encore de l’ enthousiasme déployé pour tomber d’accord sur la même date et être aussi nombreux (1)! C’est très fort et j’en suis bien sûre  très touchée. Ce sera donc déjà le coup d’envoi pour nos retrouvailles de 2019 ! (aïe, déjà...).
 

pastedGraphic        LE VENDREDI 18 JANVIER 2019

 
Mais j’ai bien sûr une grosse pensée pour Jojo qui avait projeté de nous rejoindre, mais sera empêché pour raison médicale, et Alain, qui, j’espère de tout cœur, aura retrouvé les forces nécessaires pour nous rejoindre aussi.Ce serait un beau cadeau. Mais je serai ravie d’accueillir notre Tatazette qui  n’avait pu accompagner Tataz l’an dernier, et bien sûr Maryvonne, qui, après une période difficile, revient parmi nous. Je salue aussi tous les petits nouveaux.
 
L’atmosphère de la pièce, cette année, sera  bien différente de celle de l’an dernier, tant par l’époque (années 50) que par le lieu (Angleterre au lieu de Russie) et par l’intrigue, ce sera un policier :
 
« 1950, Londres. Un meurtre vient d'être commis dans Culver Street.Pendant ce temps, Mollie et Giles Ralston, ouvrent la pension de famille "Monkswell Manor" dans la banlieue de Londres.Très vite, ils s'y retrouvent bloqués par une tempête de neige avec leurs cinq pensionnaires... jusqu'à ce qu'ils découvrent avec horreur que l'un d'entre eux a été assassiné dans la maison. Qui a bien pu commettre ce crime ? » Le mystère s’épaissit… Nous serons 3 femmes et 5 hommes pour vous entretenir ce mystère…
 
« La Souricière » (The Mousetrap) est une pièce policière d’Agatha Christie. Rédigée au départ pour être racontée sur les ondes de la BBC, la pièce a finalement été adaptée pour le théâtre en 1952 à Londres et n’a jamais quitté l’affiche depuis. Elle totalise le plus grand nombre de représentations au monde !.
 
Les représentations auront donc lieu au
Studio des Champs-Elysées, 15, avenue Montaigne, 75008 Paris (*), aux dates suivantes :
 

Jeudi  17 janvier 2019 à 20h30
Vendredi   18 janvier 2019 à 20h30
Samedi       19 janvier  2019 à 20h30

Dimanche  20 janvier  2019 à 16h00
Vendredi    25 janvier  2019 à 20h30
Samedi       26 janvier  2019 à 20h30
 

Nous vous recommandons de réserver vos places au 01 53 23 99 29 à compter du samedi 12 janvier 2019. Participation aux frais : 18 €.
 
Pour les petits nouveaux : Après le spectacle, les comédiens offrent un pot à tous les spectateurs au bar du Studio, ce qui permet de nous retrouver autour d’un verre, et après, nous nous retrouvons autour d’un dîner (toujours bien animéWinking dans un restau auprès du théâtre.
 
Mais avant, il faut réserver au numéro indiqué ci-dessus, auprès de notre caissier dédié (je le ferais bien volontiers,  mais si je fournis une liste d’une trentaine de noms, le caissier  va s’affoler… ===) vous appelez et  le jour J, vous vous présentez à la caisse, le caissier aura votre nom sur son cahier et vous pourrez régler directement en espèces ou chèque uniquement. Mais les anciens vous diront ce qu’il faut faire.
 
Comme nous battons le record cette année,
j’ai déjà réservé auprès du restaurant ! Il nous fera deux tables. Ce sera bon de se revoir et de célébrer l’Amitié. On n’a jamais autant eu besoin de la chaleur d’être ensemble car les temps sont très durs, et voir notre belle capitale autant « martyrisée » et  Strasbourg, qui à son tour, est en deuil, fait prendre conscience que l’Amitié est indispensable pour se ressourcer, sans compter la famille quand on en a une. Alors « carpe diem » !
 
En attendant, prenez soin de vous, et passez  un joyeux Noël avec vos proches ainsi qu’un bon  début d’année.  Mes vœux les plus chers vous accompagnent.
(J’avoue que je ne serai pas mécontente d’être en « vacances de Noël » car répéter souvent en banlieue -Bécon les Bruyères, on ne rit pas- est épuisant.)
 
Je vous embrasse bien fort
 

Martine

 


 

  • A ce jour, et sauf erreur de ma part : (liste non exhaustive)
-          Jean-Pierre et Marie-Noëlle Dréville
-          Maryvonne Revert
-          Alain et Mireille Naszalyi
-          Michel et Martine Perondi + Emmanuel Vignole
-          Michel et Francine Taroni
-          Jean-Pierre et Michèle Arlettaz
-          Julien et Francine Delpeu
-          Charles et Sylvie Herval
-          Annie Habert et son ami Claude
-          Michel Delapierre et son amie
-          Alain et Denise Billard
-          Anik Soreau



Lettre La Souricière
Tract Souricière WEB1Tract Souricière WEB2


théatre


Pré-annonce théâtre 2019

Cher(es) toustes,

Me voili, me voilà… Halloween vient de passer, il est grand temps que nous parlions théâtre. Comme vous, je cours, c’est bien connu, les retraités sont débordés…
 
C’est vrai qu’en ce qui me concerne, l’année a été un peu « bousculée, mais pour une fois, avec (aussi) des évènements plus heureux. En effet, mes rv médicaux sont toujours d’actualité, mais depuis quelques mois, ma neurologue m’a enfin trouvé un (second) médicament pour soulager les douleurs de ma maladie neurologique, qui, malgré les protocoles, m’handicapaient et freinaient mon énergie.
 
Conséquence : en avril, je suis partie en Iran avec des amis. C’était un coup de poker, car je ne savais si j’allais suivre… Mais ce fut une magnifique aventure. C’est un pays qui fait peur, mais c’est aussi un endroit où l’on est bien accueilli par la population (ils veulent tous se faire photographier avec nous). Nous, les femmes,  avons bien sûr la contrainte du foulard, mais au bout de 2/3 j, on s’y fait… et l’Histoire des Perses est tellement intéressante, sans compter les merveilles architecturales.
 
Comme vous sans doute, j’ai subi la canicule, mais les mois d’été ont été particulièrement durs à Paris (jusqu’à 37°&hellipWinking, et en septembre, je suis repartie en Corse avec quelques amis, pour revenir 2 j et repartir en Albanie… (« mais que diable allait-elle faire dans cette galère ?»Winking. Pays plein de paradoxes, mais intéressant. Partir, avec des amis, pas de temps à perdre. Car ayant quitté les « sixties » cette année -décade qui a été assez noire-,   comme pas mal d’entre vous, je rentre dans la décade suivante… Donc, « carpe diem », comme disait Horace. Bon, je ne suis pas là pour raconter ma vie. Comme vous vous en doutez, l’heure est venue de parler théâtre :
Pasted Graphic Donc, notre programme pour janvier 2019 est une célèbre pièce d’Agatha Christie : « la Souricière ». Ce sera notre 2e policier. C’est une pièce qui est jouée à Londres sans interruption depuis… 65 ans ! (c’est un peu notre « Cantatrice chauve » jouée depuis plus de 50 ans à Paris&hellipWinking     
 
Vous serez donc aux premières loges pour voir évoluer 8 personnages (
5 hommes et 3 femmes – je serai une des 3) dans un vieux manoir anglais, prisonnier de la neige… Après la Russie (« le Révizor»Winking c’est donc l’Angleterre qui nous attend avec ses assassins qui rôdent…  
 
Comme l’an dernier, on retrouve notre place dans l’agenda, moins près des fêtes. Il y aura
9 représentations (3 privées pour IBM et ses clients et 6 pour tout notre public) : les :
 

Jeudi 17 janvier 2019, à 20 h 30
Vendredi 18 janvier, à 20 h 30
Samedi 19 janvier, à 20 h 30
Dimanche 20 janvier, à 16 h 00
Vendredi 25 janvier à 20 h 30
Samedi 26 janvier à 20 h 30   

 
Les représentations ont toujours lieu au
Studio des Champs-Elysées, 15, avenue Montaigne, Paris 8.
 
Bien sûr, je vous enverrai, comme d’habitude, courant décembre la lettre d’accompagnement précisant lieu, parking, etc ainsi que l’affichette du spectacle.
 
Vous pouvez donc, d’ores et déjà, vous organiser (je sais que ce n’est pas facile) pour retenir une
date commune pour les retrouvailles des anciens de Corbeil. Cette date ayant été fixée, cela me permet ensuite de retenir le restaurant pour l’après-spectacle et à notre petite bande de nous retrouver joyeusement, d’abord pour le pot au théâtre, puis au restau qui ouvrira le programme des festivités pour l’année 2019 (déjà&hellipWinking avant les Piffonnades.
 
J’espère vous retrouver nombreux.
Alors tous, à vos agendas !   
 
Dans cette attente, les répétitions vont bon train…
 
Je vous dis donc à bientôt et vous embrasse bien fort en vous souhaitant le meilleur
 

Martine

théatre

Le Revizor

La puce à Zulie Le Revizor La puce à Zulie

Le mot de Martine

Coucou à toustes,
 
Décidément, je cours après le temps, et m’aperçois que je prends du retard sur tout, mais je ne vous avais pas oubliés… J’atterris enfin.
 
Comme vous l’avez sans doute lu au travers de l’analyse du père Ondi, notre pièce « le Révizor » est maintenant terminée. Ce fut un grand succès (vous allez dire que c’est chaque année), et à l’unanimité -ce qui n’est pas toujours le cas, tant côté spectateurs que clients.
 
A ce sujet, je voulais remercier mon habituel critique, qui fait toujours une analyse finement découpée et juste des personnages et de l’histoire, et je l’en remercie. Cette histoire, mettant en scène une poignée de fonctionnaires au fin fond de la Russie vers 1850 qui se démène pour avoir les faveurs d’un Révizor (inspecteur général) qui s’en moque éperdûment et leur aspire tous leurs roubles sans état d’âme, nous a donné pas mal de boulot, surtout pour retenir tous les noms russes… Pour ma part, j’étais directrice des postes et j’annonce à tous ces braves gens, qu’ils ne seront pas nommé général, etc.
 
Je voulais aussi remercier (tiens on dirait les César) ceux qui sont venus nous applaudir le vendredi 12. Nous avons eu ensuite, après le pot qui a suivi le spectacle, le plaisir de partager un dîner dans la joie et la bonne humeur comme d’habitude. Car c’est toujours un plaisir de se retrouver pour ce premier rendez-vous de l’année ! Je sais que certains auraient voulu nous rejoindre, mais l’agenda est souvent chargé et la distance est souvent un frein, sans oublier la santé qui réserve la surprise de dernière minute.
 
Je vous joins comme à l’accoutumée la petite carte que je confectionne pour notre metteur  en scène, qui est cette année une aquarelle que j’avais faite de St Petersbourg, petit clin d’œil puisque l’histoire se passe dans la région.
 
J’invite les curieux à visiter l’album photos du site, que les spectateurs ont prises au théâtre et au resto qui a suivi, ainsi que « la Corbeille qui rit » que notre ami Doudou a déjà mise à jour avec photos, etc.  Merci à toi Doudou pour ta réactivité !        
 
J’avoue que je ne suis pas mécontente de « poser les valises », car depuis début septembre, on ne chôme pas, et les répéts en banlieue nous perturbent quelque peu. En plus, j’ai trouvé le moyen de me choper une extinction de voix en début de semaine dernière où l’on jouait chaque soir ! La cortisone m’a aidée, mais j’ai terminé samedi sur les rotules… Maintenant j’ai une bonne bronchite, mais ce sont les « maux » d’hiver qui ne vont plus bloquer les autres « mots »…
 
Il est aussi amusant de souligner que parmi les spectateurs, une amie de 6
e (connue en fait en maternelle) m’en a fait retrouver une autre que je n’avais pas revue depuis mon entrée au lycée, c’est-à-dire 1963 !... 55 ans… A part quelques rides, j’ai bien retrouvé sa bouille. C’est fou. J’ai aussi eu le plaisir de découvrir ma chirurgienne de Pompidou, venue en famille. Sympa, non ? Mais voilà, je m’envole et je ne m’arrête plus…
 
En attendant une nouvelle gazette, je vous envoie de grosses bises « aseptisées »

image001

Le Révizor 2018.jpg

 


13d2d0


tintin2 L’oeil du critique

LE REVIZOR   Billet d'humeur

LE REVIZOR   Billet d'humeur2

LE REVIZOR   Photos
LE REVIZOR   Photos2
LE REVIZOR   Photos3
LE REVIZOR   Photos4
LE REVIZOR   Photos5LE REVIZOR   Photos6
LE REVIZOR   Photos7
LE REVIZOR   Photos8
LE REVIZOR   Photos9LE REVIZOR   Photos10
théatre

Théâtre 2018

Bonjour à toustes,
 
image001 Peut-être certains d’entre vous se sont un peu étonnés de ne pas recevoir mon courrier de pré-annonce, mais à force de courir après le temps, il arrive à nous rattraper… Donc, c’est directement l’annonce de notre prochain spectacle que je vous transmets ci-joint.  Nous serons 12 comédiens pour vous distraire avec les aventures de fonctionnaires russes qui « se font rouler dans la farine », dans « LE REVIZOR » de Gogol. Célèbre farce d’un auteur russe qui dénonce les abus de l’administration et la corruption de cette époque. L’humour est un peu corrosif mais permet de bien cerner les personnages. C’est un rendez-vous annuel et j’ai l’impression d’avoir fait ma dernière annonce il y a deux mois… Cette année, c’était «Caviar ou lentilles », et en 2018, ce sera donc du caviar…         
 
Je vous adresse  l’affichette  ainsi que la lettre d’annonce officielle indiquant toutes les informations utiles. Les dates pour notre public seront :
 

Jeudi 11 janvier 2018 à 20 h 30
Vendredi 12 janvier à 20 h 30
Samedi 13 janvier, à 20 h 30
Dimanche 14 janvier, à 16 h
 
Vendredi 19 janvier, à 20 h 30
Samedi 20 janvier, à 20 h 30

 
Vous remarquerez que nous avons ajouté une soirée pour notre public (1), ce qui laisse plus de latitude mais complique le choix quand il faut se mettre d’accord sur un soir. Comme cette année, nous avons retrouvé un calendrier plus souple et moins collé aux fêtes de fin d’année. Mais la bonne nouvelle, c’est que contrairement à ce que nous craignions, nous jouerons bien au Studio des Champs-Elysées, avenue Montaigne.
 
(1) Nous donnerons 9 représentations car IBM a décidé de ne  nous allouer que 3 représentations privées et donc réservées aux clients, au lieu de 4, ce qui libère une séance supplémentaire pour notre public.  
 
J’espère que vous viendrez encore nombreux en janvier 2018, car cette année, vous aviez « explosé les compteurs » en venant en masse et surtout le même soir, ce qui nous permet de nous retrouver autour
d’un dîner sympathique autour du théâtre, après bien sûr le petit pot offert par les comédiens de notre troupe après le spectacle. Les habitués savent qu’il faut réserver obligatoirement au numéro indiqué à compter du 6 janvier, entre 16 et 19 h.
 
  
image002       Donc, à vos agendas pour organiser cette soirée sympathique. Les Gentils Organisateurs n’oublieront pas de m’informer de la date retenue afin que je puisse réserver le restaurant.
 
Ce rendez-vous théâtral sera donc le premier de l’année, le deuxième étant bien sûr nos Piffonnades (rappel 1er jeudi de juin, donc 7 juin en 2018). Et j’en profite pour saluer les nouveaux venus dans notre groupe. Ils vont vite retrouver les « réflexes » lycéens et adopter notre style potache... 
 
Je saisis l’occasion pour vous souhaiter le meilleur pour cette année 2018 qui sera là dans moins d’un mois. Plein de bonnes choses, simples mais heureuses pour vous et votre famille, petits moments de bonheur à partager. Je vous souhaite également un joyeux Noël et plein de joie autour du sapin.
 
Je ne voudrais pas amener un air de tristesse, mais je ne peux vous cacher la nôtre car nous avons enterré un de nos camarades comédiens, Eric,  il y a 15 jours, 59 ans… (récidive). Nous venions de le nommer président de notre Club et certains d’entre vous l’ont vu dans quelques pièces  car c’était l’une de nos dernières recrues. L’an dernier, dans « Caviar ou lentilles », il était le voisin un peu entreprenant.
 
Je vous embrasse bien fort et vous dis à bientôt peut-être.

Martine
 
image013



théatre

Lettre Le Revizor

Tract ReviZor Tract Revizor2


théatre

Caviar ou lentilles

La puce à Zulie Caviar ou Lentilles La puce à Zulie

Le mot de Martine

Coucou mes amis,
 
Après quelques soucis ménagers ce jour et une échograhie (ben oui, le quotidien nous rattrape), je fais enfin une pause pour passer un petit moment avec vous.
 
inconnu Quel bonheur de vous compter aussi nombreux vendredi soir  pour nous suivre dans nos diableries italiennes et notre mambo final ! Samedi soir, nous avons terminé notre saison en beauté avec une salle qui nous a bien portés aussi pendant 2 h, et le régisseur, ayant mis un peu le turbo sur le mambo, la salle était aussi déchaînée que nous pour cette dernière…
 
Je vous joins en souvenir une photocopie de la carte traditionnelle que j’imagine chaque année autour de notre spectacle et que je donne à notre metteur en scène avec le cadeau que nous lui offrons pour sa patience et sa pugnacité… Car manager 12 personnes, ce n’est pas toujours simple. Vous retrouverez quelques personnages et passages amusants de notre « caviar ou lentilles ».  
 
Mais quelle belle soirée d’amitié vous m’avez réservée vendredi qui fait tant chaud au cœur. On est tellement contents de se retrouver qu’on a du mal à imaginer qu’on a eu un trou de quasiment 50 ans dans cette amitié…
 
inconnu  Je saisis  l’occasion pour remercier tous ceux qui ont bravé ce froid d’hiver (auquel nous n’étions plus habitués...). En particulier tous ceux qui sont venus de loin, très loin, comme Doudou et Tataz. C’est un vrai cadeau que vous m’avez fait et qui m’a touchée. Merci aussi à notre Tatazette qui nous a laissé son cher Jean-Pierre pour passer ces bons moments auxquels elle n’a pu participer et nous l’avons bien regretté. J’espère qu’elle va pouvoir soulager ses douleurs et nous retrouver pour les prochaines piffonnades.
 
Merci aussi à Jean-Pierre et Marie-Noëlle qui ont déposé « le paquet » dans le XVe, inconnuet bien sûr un grand merci à notre père Ondi, qui a encore déplié sa plume d’une façon remarquable, en analysant parfaitement les déboires de la famille Papagatto et autres personnages de cette histoire un peu foldingue.
 
Ce fut un réel plaisir de jouer cette pièce et notre récompense est totale quand nous entendons les rires de notre public, bien sûr un peu acquis, mais qui nous portent.
 
Comme vous l’imaginez, l’arrêt est brutal après 5 mois  de travail intensif, et j’ai réalisé hier soir, que je n’avais pas dîné chez moi depuis le … 7 janvier. Ce n’est pas pour me déplaire de vivre ce tourbillon qui me fait oublier mes soucis mais surtout me permet de revoir mes amis que je ne peux pas toujours voir dans l’année… J’ai encore deux sorties cette semaine, et promis, la semaine prochaine, je m’arrête, car je repars à St Joseph, et là je vais pouvoir me reposer, en espérant qu’ils ont reçu le produit de mon protocole…
 
Je vous embrasse bien fort et vous dis à bientôt sur nos lignes…
 

image012


13d2d0

tintin2 L’oeil du critique

CAVIAR  ou  LENTILLES

CAVIAR  ou  LENTILLES2

Michel Perondi Le Père ONDI

Caviar ou lentilles 2017
AN20-01-2017JPDre2-20-01-2017

Un petit air de Mambo pour finir :
  ‌http://www.bing.com/videos/search?q=hey+mambo&view=detail&mid=491F29EC4E44D539941D491F29EC4E44D539941D&FORM=VIRE
ou encore :
https://www.youtube.com/watch?v=s3Nr-FoA9Ps




théatre

Théâtre 2017

Bonjour à toustes,


image001 Comme annoncé il y a quelques semaines, je vous adresse le programme officiel de notre prochain spectacle qui sera donc une comédie, « CAVIAR ou LENTILLES ». Nous serons 12 comédiens pour vous distraire avec les aventures de cette famille italienne très particulière. C’est un rendez-vous annuel et c’est ainsi que l’on se rend compte à quel rythme le temps défile…

Je vous adresse donc l’affichette très gaie et donnant le ton de la pièce, ainsi que la lettre d’annonce officielle indiquant toutes les informations utiles. Les dates pour notre public seront :

Vendredi 13 janvier 2017 à 20 h 30
Samedi 14 janvier, à 20 h 30
Dimanche 15 janvier, à 16 h
Vendredi 20 janvier, à 20 h 30
Samedi 21 janvier, à 20 h 30


Nous avons retrouvé un calendrier plus souple et moins collé aux fêtes de fin d’année, mais la triste nouvelle dont je vous parlais dans mon message de pré-annonce, c’est que ce sera la dernière fois que nous jouerons au Studio des Champs-Elysées qui nous accueillait depuis 2001 dans cette prestigieuse avenue qu’est l’avenue Montaigne, après avoir joué pendant 15 ans sur les grands boulevards au théâtre Grévin… Changement de direction oblige… Si vous avez des idées, nous sommes ouverts à vos propositions, mais à Paris intra-muros, car lorsque nous faisons les soirées privées pour les clients d’IBM, il est impossible de délocaliser (sans compter les problèmes de neige comme l’an dernier) .

J’espère que vous viendrez encore nombreux en janvier 2017, car cette année, vous aviez « explosé les compteurs » en venant en masse et surtout le même soir, ce qui nous permet de nous retrouver autour d’un dîner sympathique autour du théâtre, après bien sûr le petit pot offert par les comédiens de notre troupe après le spectacle. Les habitués savent qu’il faut réserver obligatoirement au numéro indiqué à compter du 7 janvier, entre 16 et 19 h.

Je saisis l’occasion pour vous souhaiter le meilleur pour cette année 2017 qui s’annonce et qui concernera la « santé » de notre pays . 2016 a été bien chahutée, et pour moi ce fut celle de la « réparation » avec mes deux opérations.

Pour vous faire sourire un peu, car mon histoire est digne d’un polar : tout d’abord, lors de mon protocole (maladie neuro) cet été, un infirmier avait oublié de fermer les robinets de perf et je me suis retrouvée avec 1 m2 de sang autour de mon lit, puis il y a 15 jours, je repars pour une semaine et au bout de deux jours, on m’annonce qu’il n’y a pas de produit, même dans un autre hopital, et que le labo est en rupture de stock ! (« mais que diable allait-elle faire dans cette galère ? »Winking. Donc je refais ma valise en sens inverse en attendant… ; ce qui devient très difficile car il faut circuler au milieu des répéts rapprochées et le reste… Mais voilà que le feuilleton reprend : appel de ma neuro hier « le produit est arrivé !! » Et oui, comme Zorro ! Fichtre, diantre !!! Donc, je repars vendredi, samedi je répète la journée, et repars dimanche à l’hôpital pour 4 jours… Suite au prochain épisode… Ah, ah, que va-t-il donc se passer ?

APRES image001 ET image011 NOUS AVONS image012


Il faut garder un peu d’humour, pas toujours facile !


Je souhaite surtout un joyeux Noël et plein de bonnes choses à tous avec vos proches pour 2017 et à notre cher groupe des anciens, en espérant que cette fois la météo sera avec nous et que nos amis hôtes, notamment, n’auront pas à subir les affres du ciel. J’ai à nouveau une pensée émue pour ceux qui ont souffert des terribles inondations de cet été. Vive l’amitié et prenez soin de vous.!

Je vous embrasse bien fort.

Martine

image013



théatre



La puce LA PUCE A ZULIE, Club Théâtre IBM, vous annonce son prochain spectacle La puce



Caviar ou Lentilles

de Giulio Scarnicci & Renzo Tarabusi


Léonida Papagatto rivalise de ruse et d’ingéniosité pour assurer les maigres revenus du foyer. Sa profession ? Invité !
De toutes les réceptions, il est passé maître dans l'art de glisser dans sa veste toutes sortes de victuailles à revendre aux commerçants du quartier. Mais face à la baisse du marché, il risque le tout pour le tout dans une escroquerie lucrative, mais plus périlleuse que prévu...

Comédie italienne aux multiples rebondissements. Amour, argent, mensonges et intrigues se mélangent dans cette pièce dynamique.

Les représentations auront lieu au
Studio des Champs-Elysées, 15, avenue Montaigne, 75008 Paris (*), aux dates suivantes :


Vendredi 13 janvier 2017 à 20h30
Samedi 14 janvier 2017 à 20h30
Dimanche 15 janvier 2017 à 16h00
Vendredi 20 janvier 2017 à 20h30
Samedi 21 janvier 2017 à 20h30

Nous vous recommandons de réserver vos places au
01 53 23 99 29 à compter du
samedi 7 janvier 2017. Participation aux frais : 18 €.

A l’issue de cette pièce, nous nous retrouverons pour un verre de l’amitié offert par les comédiennes et les comédiens de notre équipe théâtrale.



La puce LA PUCE A ZULIE



PS : Pour recevoir ces informations en avant-première et par email, merci d’envoyer votre adresse électronique à : helenebocle25@gmail.com


(*) Métro : Alma-Marceau ou Champs-Elysées Clémenceau
Parking : François 1er - face au 24 rue François 1er



Tract CAVIARouLENTILLES1 Tract CAVIARouLENTILLES2




théatre


A chacun sa vérité

La puce à Zulie A chacun sa vérité La puce à Zulie

Le mot de Martine



Bonjour à toustes,

Décidément, j’ai deux super agents marketing... Qui mieux que notre Michel Pérondi –toujours très disert- pourrait aussi bien traduire l’esprit des spectacles que nous interprétons. Bravo à lui et merci encore mille fois ! Je me suis empressée bien sûr de faire partager sa prose à mes amis partenaires et metteur en scène. Ils sont toujours très attentifs à ses ressentis et aussi bien dits. Que dire aussi de notre ami Michel Taroni qui va me faire rougir avec ses compliments. Je ne pourrai trouver de meilleurs ambassadeurs.

Pour ma part, je voulais vous dire quel bonheur cela a été de vous retrouver vendredi soir, et il n’en manquait pas un à l’appel. Je crois que l’on a battu un record et je voulais remercier du fond du coeur tous ceux qui sont venus jusqu’à l’avenue Montaigne pour voir notre spectacle, bravant le froid (qui est quand même arrivéWinking. Mais j’y pense, si, il manquait bien deux, car en fait nous aurions dû être 20, en effet j’ai eu un message de Martine Ladreyt-Vaissier le soir-même (qui était dans ma terminale avec Christine) qui a dû annuler sa réservation car elle n’était pas en forme.

J’ai été ravie de vous revoir et comme à chaque rencontre, la magie opère... Un grand merci en particulier à ceux qui sont venus de loin, notamment Doudou, et nos chers petits Tataz qui ont quitté leurs montagnes (et leur camping-car) et traversé la frontière... Merci aussi à tous ceux qui ont envoyé de gentils petits mots et qui étaient trop loin et pris par leur agenda, mais qui auraient souhaité volontiers nous rejoindre.

Après la pièce (que tout le monde semble apprécier) et après un petit pot offert par les comédiens, nous nous sommes donc tous retrouvés autour d’une table en devisant joyeusement comme à l’accoutumée. (1) Et quel bonheur aussi pour moi de retrouver notre petit “nouveau” Michel Taroni, accompagné de son épouse Francine. En effet, nous avons pu reprendre une conversation entamée il y a quelques décennies comme si nous nous étions quittés la veille...Car si Michel et moi n’avons fait que nous croiser au lycée, nous avons fréquenté la même école primaire à Evry -qui s’appelait encore “Petit-Bourg” à l’époque- et où j’avais surtout croisé ses frères.

Hier soir, c’était donc ma dernière, et ce jour l’atterrissage est difficile après une aventure de cinq mois. Mais je ne suis pas mécontente quand même de “poser les valises” car la fatigue se fait doublement sentir du fait des difficultés engendrées par ma non-mobilité. Heureusement, la chimie me permet de tenir... Car si je peux faire un peu illusion sur scène, quand l’effet des médocs s’arrête et que les lumières s’éteignent, je redeviens une “nonagénaire” (encore que certains centenaires sont plus en forme que moi). Mais bon, chacun a ses misères. Mais heureusement, l’amitié est un très bon remède et entre notre groupe des anciens du lycée, des anciens d’IBM et quelques amis fidèles, c’est un énorme soutien.

Je voudrais d’ailleurs dire à notre petit nouveau, Michel, qu’il arrive dans un groupe de “doux dingues”, un peu potache, mais c’est tellement bon d’être potache ! On ne pense qu’au plaisir de se revoir. Bon, c’est vrai que certains sont pourvoyeurs de petites blaguounettes, et alors ? Ce qui aussi est remarquable dans ce groupe, c’est que, nous connaissant de mieux en mieux, les conjoints disparaissent au milieu des “anciens”. Ce sont surtout des conjointes d’ailleurs, car nous sommes peu de filles “anciennes” au milieu de ces garçons endiablés. Et cà c’est très sympa.

Bon, je vais arrêter là ma prose, car je suis partie pour un roman feuilleton.

Je vous embrasse bien fort et vous dis à bientôt sur nos lignes...

emoticones-bisous-005[1]

martine_plume[110]


(1) Derrière nous, au restaurant, un groupe d’anciens collègues d’IBM, étonnés de voir un si grand groupe ont été ravis d’apprendre qu’il s’agissait d’une bande de joyeux drilles qui s’étaient connus il y a plus de 50 ans sur les bancs du lycée...


13d2d0


Michel_Taronni Le mot du ‘petit’ nouveau.

Bonjour à Toustes
Ces "retrouvailles" avec les anciens du Lycée de Corbeil fut, pour nous qui y allions pour la première fois , un délicieux moment !
Une mention toute particulière à Martine qui , outre sa prestation sur scène qui ne peut pas laisser indifférent, déploie une joie de vivre, un dynamisme et une gentillesse hors du commun.
Même si la grande tablée a fait qu'on n' a pas pu discuter avec tout le monde au moment du repas , les échanges que nous avons eus avant et après le repas ont été fort chaleureux et on fait (re)découvrir des gens très, très agréables . Cependant nos voisins de table étaient d'une telle gentillesse qu'on n' a pas vu le temps passer !
Heureusement que nous ne sommes pas Cendrillon, sinon, à minuit, nous aurions perdu notre tenue décente et serions ressortis du restaurant vêtus d'infâmes oripeaux ! Il n'en fut rien; nous sommes sortis aussi dignes que nous nous étions rentrés .
Quelle belle soirée ! Merci à tous .


Francine et Michel TARONI

13d2d0




Marie-Noëlle_2015 Le mot des ‘anciens’. JPDré-2015

Bonjour à toustes,

Notre ami le Père Ondi ayant déjà fait l'éloge très pertinente de la pièce, il me reste à remercier Martine et les autres comédiens de leur performance sur un texte qui est loin de faire partie de celui du théâtre de boulevard. Le problème, c'est que bien après on continue à se poser des questions. A quand du Ionesco pour bien se détendre ? Mais la soirée au restaurant nous a remis l'esprit d'aplomb.
Pour continuer la journée (puisque nous avons regagné nos pénates à 2h du matin avec Doudou que nous hébergions) nous avons retrouvé François Mangier (qui venait de rentrer de Toulouse) au Flam's rue des Lombards pour s'enfiler une série de flammekueches et se promener l'après midi dans le Marais. (
voir les photos)
Pour info, le Flam's fait partie de nos sorties favoris avec Martine mais comme dans la soirée tu avais encore d'autres cerveaux à torturer, on ne t'a fait la proposition de nous rejoindre.
Maintenant que la tension est retombée nous espérons que tu vas pouvoir te reposer et reprendre les soins qui te sont nécessaires afin de retrouver les bonnes habitudes au Flam's.
Merci pour ta prestation et les efforts que cela t'a demandé.
Des photos sont jointes mais de piètre qualité, un téléphone c'est fait pour téléphoner.... (
toutes les photos de la soirée)

Bises à toustes. Dr J-P


13d2d0

tintin2 L’oeil du critique

Theatre

Michel Perondi Le Père ONDI




A_chacun_sa_Vérité1A_chacun_sa_Vérité2
A_chacun_Sa_Vérité_ANA_chacun_Sa_Vérité_AN2

Dessin A chacun sa vérité 2016r


théatre

Au théâtre 2016

Coucou mes amis,
clap-gif-003[1] Cà y est, voilà le clap officiel !
 
Pendant que certains s’acheminent, nous l’espérons, sans encombre vers l’Italie pour retrouver leur home à roulettes (...), je vous adresse comme pré-annoncé, le programme officiel de notre prochaine pièce qui sera celle d’un auteur italien bien connu, Luigi Pirandello : “
A CHACUN SA VERITE”. Ce n’est ni un boulevard ni un drame, mais il y aura alternance avec des moments drôles et plus sérieux et surtout une réflexion sur les comportements de chacun, que d’autres interprètent à leur façon.
 
Je vous envoie ci-joints la lettre d’annonce officielle indiquant toutes informations utiles, ainsi que notre affichette que je trouve assez sympa. Les dates pour notre public seront donc :
 

vendredi 8 janvier 2016 à 20 h 30 
samedi 9 janvier à 20 h 30
dimanche 10 janvier à 16 h
vendredi 15 janvier à 20 h 30
samedi 16 janvier à 20 h 30

 
Je sais que ces dates sont un peu collées aux fêtes, mais le théâtre ayant une programmation après nous, et étant la seule troupe amateur à jouer au Studio, on ne peut jouer les exigeants. Notre première est le 7 janvier, car comme à l’accoutumée, nous jouerons chaque jour de la semaine sauf les week-ends, pour les clients d’IBM en soirées privées.
Pour les “petits nouveaux” : la réservation au théâtre est indispensable auprès du numéro indiqué (qui n’est pas celui du théâtre, mais qui nous est réservéWinking entre 16 h et 19 h, car les places n’étant pas numérotées, il est prudent d’arriver au plus tard à 20 h.
 
Nous répétons deux soirs par semaine plus les samedis de décembre, mais il y a encore du boulot car nous sommes nombreux et les scènes de groupe sont difficiles à régler. Il y a bien sûr après chaque représentation,
un pot offert par notre troupe, ainsi qu’un dîner  traditionnel et non moins sympathique avec les anciens de Corbeil. C’est toujours le cassement de tête pour trouver une date commune, mais j’espère que vous avez déjà commencé à y réfléchir afin que nous soyons le plus nombreux possible, même si je sais que les “inactifs” sont souvent les plus actifs ! Je réserverai ensuite le restau comme d’hab. Rien de tel que de se fabriquer de nouveaux souvenirs entre amis surtout en ces périodes de morosité.
 
Ceci sera ainsi le lancement de notre année amicale des anciens, Piffonds étant le second rendez-vous. J’espère de tout coeur être des vôtres car 2016 va encore être une année dure à gérer car je vais devoir choisir entre la programmation de deux opérations (la prothèse du genou qui devient inéluctable et urgente) et ma tumeur sur la parotide que je traîne depuis quelque temps. Voilà un bon programme, mais il faut y passer, je n’ai plus le choix. Je m’accroche à ma bouée de sauvetage qu’est le théâtre mais aussi à mes fidèles amis, et cela n’a pas de prix. Mais je n’oublie pas que chacun a ses soucis et qu’en cette période de morosité, de stress et de drames, notamment à Paris, c’est difficile de rester serein.  
 
Donc, tous à vos agendas !  J’en profite pour vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année avec vos proches et avec un peu d’avance, je vous envoie plein de voeux pour 2016 qui vous apportera j’espère le meilleur.
 
Je vous embrasse bien fort.

 

Martine Hercouët (Gamelin)

inconnu et      inconnu

chez nous, ils sont tous gentils...

théatre




La puce LA PUCE A ZULIE, Club Théâtre IBM, vous annonce son prochain spectacle La puce



A Chacun Sa Vérité
de Luigi Pirandello(1)

Luigi_Pirandello_1934b


Démonstration brillante de cette citation à partir de l'émoi suscité dans une petite ville italienne par l'arrivée d'un nouveau fonctionnaire à la préfecture.
Cet homme, en effet, intrigue la population. Fébrile et taciturne, il est accusé de cloîtrer sa femme et sa belle-mère !
La curiosité est au cœur de l'affaire et les dialogues mettent en relief les passions exacerbées lorsqu'il s'agit de savoir.

Luigi Pirandello recevra le Prix Nobel de littérature en 1934 pour l’ensemble de son œuvre.

Les représentations auront lieu au
Studio des Champs-Elysées, 15, avenue Montaigne, 75008 Paris (*), aux dates suivantes :

Vendredi 8 janvier 2016 à 20h30
Samedi 9 janvier 2016 à 20h30
Dimanche 10 janvier 2016 à 16h00
Vendredi 15 janvier 2016 à 20h30
Samedi 16 janvier 2016 à 20h30


Nous vous recommandons de réserver vos places au
01 53 23 99 29 à compter du
samedi 2 janvier 2016. Participation aux frais : 18 €.

A l’issue de cette pièce, nous nous retrouverons pour un verre de l’amitié offert par les comédiennes et les comédiens de notre équipe théâtrale.


La puce LA PUCE A ZULIE


PS : Pour recevoir ces informations en avant-première et par email, merci d’envoyer votre adresse électronique à : helenebocle25@gmail.com

(*) Métro : Alma-Marceau ou Champs-Elysées Clémenceau
Parking : François 1er - face au 24 rue François 1er ou Alma-George V - 1, av. George V


(1) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Luigi_Pirandello


Tract_ACSVerite1 Tract_ACSVerite2


théatre

Musée haut, Musée bas

La puce à Zulie Musée haut, Musée bas La puce à Zulie

Le mot de Martine


Coucou à tous,
 
Au moment où j’allais vous adresser ce message, mon ami Pérondi m’a coiffée au poteau. Et c’est vrai, qui mieux que lui pouvait décrire notre spectacle et notre univers et je le remercie de sa plume si fertile et subtile. 
 
Au seuil de ma dernière représentation (ce soir), je souhaite remercier tous mes amis qui sont venus au Studio des Champs-Elysées et qui, apparemment ont bien apprécié notre nouveau spectacle. Heureusement, nous avons choisi un divertissement et les rires de la salle chaque soir nous sont allés droit au coeur, surtout en cette période chahutée.
 
Cette pièce est foldingue, décalée, “surréaliste” mais sait bien dépeindre les travers de notre société. La tradition veut que nous offrions des chèques cadeau à notre metteur en scène pour le remercier de sa patience et j’ai pris l’habitude de les accompagner d’une petite aquarelle ou dessin que je réalise sur notre spectacle et qui en donne un peu le ton. Je vous l’envoie en souvenir, où les spectateurs retrouveront quelques bonnes scènes et les autres leur donnera un petit aperçu de notre spectacle.
 
Grosses bises en attendant Piffonds 8 auquel je serai bien sûr heureuse de participer et de vous retrouver.



Martine

Dessin Musée Haut 2015




13d2d0



tintin2 L’oeil du critique

A tous le Z'Anciennes et les Z'Anciens du LTE CORBEIL,   

PACE y SALUTE ! 

Hier soir, nous avons assisté à la pièce donnée par la troupe amie de notre Diva … J'ai nommé la Belle Gamelle !  garfield5

Comme à l'accoutumée, nous avons passé une très «mauvaise» soirée. Je vous en ai d'ailleurs brossé un petit compte rendu. Quel dommage que vous n'ayez pas pu venir y assister. Ce soir ?  …… C'est la dernière   

Vite à l'année prochaine pour une nouvelle pièce emballante.


13d2d0

Contrairement à mon habitude, je vais commencer par remercier et vivement et sincèrement féliciter l’ensemble de la troupe qui, comme à l’accoutumée, nous a littéralement embarqué dans un univers complètement déjanté et onirique et qui résonne d’accents aussi «baroques que surréalistes».
Cette troupe quasi professionnelle a réalisé un véritable exploit, à mes yeux.
Celui d’avoir réussi à monter, de très, très belle manière, cette folle pièce en aussi peu de temps et de répétitions.

UN ENORME BRAVO et MILLE MERCIS


Que dire de cet univers qui ressemble à une ruche bourdonnante et retentissante ?

D’abord, j’ai pu réaliser que dans cet univers relativement clos de ce musée fantasmagorique allumé et illuminé, nous avions vu défiler quelques 69 personnages ! Vous avez bien lu : 69 personnages !
Quel drôle de nombre, très symbolique, pour ce conservateur de musée qui est mené dans sa vie par sa phobie des plantes vertes, bouquets en tous genres et tout l’univers animal qui gravite autour.

Celui-ci, d’ailleurs, organise une exposition temporaire de photos de bites, de bites, de bites !
Ce qui est bête est que je n’ai pas eu le temps de noter tous les noms et joyeux diminutifs que ce sexe pouvait présenter ! Bite – Braquemard – Poireau – Molosse – Colosse – Popaul – etc, etc, etc …
homer22

Bon ! Allons plus loin !
Mais ? Que fait donc cette femme qui courre partout dans le musée, complètement affolée?
Ah OUI, elle cherche Kandinsky.

Et ce père, qui après avoir vu toutes les statues grecques de mâles dénudés, décide d’en parler le soir même au diner à ses rejetons, et, si besoin, de leur montrer «son sexe» pour démystifier l’existence de la bite dans la vie courante.

Il y a aussi ce créatif très, très allumé qui, pour aller au bout de son œuvre, décide de plastifier sa propre mère ?

Que dire de cette femme qui est toujours contente, trop contente, jusqu’à la saturation, et qui ne perçoit que le coté positif des choses, qui ne peut faire autrement que d’avoir le sourire et même le rire au coin des lèvres.
Si nous étions dans le midi provençal, nous l’appellerions «la ravie».

Ah ? Et Lui ? Il ne peut plus se rappeler du nom du parking où il a « posé » sa voiture ». Il s’appelle BAGNOLE et son épouse ne peut supporter PICASSO. Ils auraient mieux fait de venir en taxi !

Que faire de la souffrance de ces Gardiens de Musée qui n’en peuvent plus d’être harcelés par le regard de ces œuvres qu’ils gardent avec respect mais qui les torturent, les hantent, les poussent jusque dans leurs derniers retranchements psy. Heureusement, d’ailleurs, que le conservateur déjanté a eu la très bonne idée d’installer au premier étage, une exposition de mammouths ! Cela repose ! ! !

Mais quel bazar dans les Beaux-Arts !


Comme dans un musée, la vie est présentée et représentée dans son incongruité, sa loufoquerie, dans son inconstance, dans son inconsistance, dans sa folie. Nous passons, comme dans un musée de pièce en pièce, pour découvrir un autre univers délirant et burlesque. Plein de contradictions, mais de vie. De ressentis différents. Chacun de nous absorbe et digère l’ ART de sa propre manière

L’opposition qui nous est montrée entre

l’ART et l’ECOLOGIE – NATURE et CULTURE – Le CREATIF et le DANGER – Le RAISONNEMENT et la PENSEE

nous prouve aussi que notre ressenti face aux choses est définitivement plus important que toute explication donnée par un soi-disant spécialiste.

Quand TOUT nous est expliqué il n’y a plus de ressenti.


Moi je vous le dis : tout ceci est d’un « Baroque » définitivement achevé !


Le tout très « tendance » est, parfois même, d’une actualité saisissante les dialogues semblent avoir été écrits de manière assez surprenante la semaine dernière tellement ils sont percutants et actuels !
Oui, justement la semaine dernière.

Jean Michel RIBES prouve, une fois encore en cas de besoin, qu’il est lui aussi CHARLIE et qu’il manie l’ironie, la dérision et la caricature de main de Maître.

Très amicalement 

Michel Perondi Le Père ONDI



IMGP7750IMGP7743


théatre 


Au théâtre 2015

Chers amis,
 
Comme annoncé dernièrement, voici le programme officiel de notre spectacle qui sera très divertissant (et Dieu sait si nous avons besoin de sourire) puisqu’il s’agit d’une pièce qui s’intitule “MUSEE HAUT, MUSEE BAS” qui a également fait l’objet d’un film à succès et dont l’auteur, Jean-Michel Ribes, a obtenu une nomination aux Molières en 2005.

J’espère avoir le plaisir de vous compter parmi les spectateurs ( je connais votre fidélité ) et de vous retrouver autour de notre petit pot amical qui est ouvert à tous. Et ensuite bien sûr, ce serait sympa que vous arriviez à trouver une date qui convienne à la majorité afin que nous puissions nous retrouver tous ensemble après le spectacle autour d’un dîner dans un restau sympa, que j’organiserai comme d’hab. Ce serait le 1er rendez-vous annuel de notre groupe en attente du super rendez-vous des Piffonnades ou xxxxades...  
 
Les habitués sont au courant, mais n’oubliez pas de réserver, indispensable, à compter du 2 janvier au numéro indiqué ( numéro qui nous est dédié ) car les places ne sont pas numérotées et il faut arriver aux alentours de 20 h (ou 15 h 30 le dimanche).
 
Je saisis l’occasion pour vous souhaiter de joyeuses fêtes et surtout la meilleure année possible pour 2015 pour vous et vos familles, car je sais que chacun a ses soucis et ses moments difficiles à passer (surtout dans ce climat de sinistrose).
 
Je sais aussi que beaucoup d’entre vous, provinciaux ou hors de nos frontières, ne pourront se déplacer, et même les plus proches géographiquement ne seront pas forcément disponibles, mais ce petit courrier vous donnera les dernières nouvelles du “front”. Désolée d’avoir été un peu longue.
 

A bientôt j’espère

 

Avec toute mon affection, je vous embrasse

 

Martine



théatre





La puce LA PUCE A ZULIE, Club Théâtre IBM, vous annonce son prochain spectacle La puce



Musée Haut Musée Bas
de Jean-Michel Ribes

Auteur


Les représentations auront lieu au Studio des Champs-Elysées, 15 avenue Montaigne - Paris 8e (*), aux dates suivantes :

Vendredi 9 janvier 2015 à 20h30
Samedi 10 janvier 2015 à 20h30
Dimanche 11 janvier 2015 à 16h00
Vendredi 16 janvier 2015 à 20h30
Samedi 17 janvier 2015 à 20h30



Nous vous recommandons de réserver vos places au 01 53 23 99 29 entre 16h00 et 19h00, du mardi au samedi à compter du vendredi 2 janvier 2015. Participation aux frais : 18 €.

A l’issue de la pièce, nous nous retrouverons pour un verre de l’amitié offert par les comédiennes et les comédiens de notre équipe théâtrale.

La puce LA PUCE A ZULIE



PS : Pour recevoir ces informations en avant-première et par email, merci d’envoyer votre adresse électronique à :
helenebocle25@gmail.com



(*) métro : Alma-Marceau ou Champs-Elysées Clémenceau
Parking François 1er - face au 24 rue François 1er et parking Alma George V - 1, av. George V.



Tract Musee HB1 Tract Musee HB2




théatre

Les rustres

La puce à Zulie Les Rustres La puce à Zulie


Bonjour à TOUSTES ! 

Soirée Théâtre du Jeudi 23 Janvier 2014-01-24 : Les Rustres de Carlo Goldoni
 

Nous avons retrouvé avec grand plaisir le Studio des Champs Elysées, mais avec un très grand regret :    notre Martine n’était point là !  

 
Ores Donc, Marie-Noëlle et Jean-Pierre DREVILLE, Jean-Pierre DOUCET et la Mère et le Père ONDI ont encore fait partie des fidèles spectateurs, à leur grand plaisir.  
 

Que dire ?  
GOLDONI, ce cher Carlo, né en 1707 a écrit une pièce très moderne dans son esprit. 
En exacerbant des principes immuables, indémodables !  
 

Le « machisme éclatant et étalé» avec tout le coté « ours et rustre » des hommes qui veulent, ou plutôt , qui souhaitent, et même souhaiteraient que TOUT passe par leur volonté et leurs ordres. 
 
La « rouerie » de la gent féminine qui est censée ne rien savoir et qui, en fait va  

TOUT FAIRE et TOUT MANIPULER ! Comme d'habitude !  
Vous vous reconnaissez ?    

 
Nous avons, NOUS les trois rustres d’hier : J-P D   +   J-P D  + M P imaginé que l’on pouvait transposer cette pièce en reprenant ce qui se passe de nos jours.   Nous avons imaginé que notre cher Président « normal 1
er » était le principal antagoniste de cette pièce.  
Vous pouvez donc imaginer la suite et placer aux bons endroits toutes les « actrices » qui font partie de la distribution … (no comment is necessary ! )  
 
Ambiance vénitienne – Beaux décors – Beaux costumes – Bons acteurs  (il en manquait une).
En finalité : soirée très agréable que nous avons poursuivie au    GEORGE  V  Café      1/3 Avenue George V –  à coté du théâtre au début de l’Avenue George V    
 
Nous avons bien trinqué au très bon rétablissement de notre Martine et nous avons pris l’engagement de venir la voir l’an prochain – au même endroit !   
 
En attendant :  préparez vous pour PIFFONDS 2014  

Avec mes Gros Becs  
Martine et Michel Pérondi 12-2010 Le Père ONDI avec Madame Mère ONDI, bien sur.


théatre 

Au théâtre 2014

Bonjour à tous,
 
Depuis quelques semaines, j’aurais dû vous faire l’annonce de mon prochain spectacle, mais si j’ai tardé c,’est pour vous donner aussi des nouvelles qui ne sont ,pas fameuses du tout. E t ceci explique aussi à nouveau mon silence car je suis maintenant au,”fond,du trou” : plus de mains (je vous,écris avec un doigt à gauche et un crayon à droite), plus de jambes, de pieds, une sorte de légume !
 
En effet, je suis épuisée et suis en train de payer très cher la facture de stress de ces 4 dernières années, entièrement consacrées aux diverses pathologies de mon mari, dont le parkinson. 4 ans sans vacances ni distractions pour finir par la vente de notre chère maison en Normandie afin nde payer la maison médicalisée où est Louis maintenant. J,ai vidé ma maison quasi ,seule ! Moralité à force d’aller à 300 sans répit (j’attends la retraite avec, impatience) et de tirer sur la corde elle a,bien pété !!
 
Depuis mi sept et en jonglant avec les répéts, j’allais chaque semaine vider la maison en “retransbahutant” à l’ppart, cave et arage à Paris e sans souffler. Fin noct quand le brocanteur est  venu chercher le plus gros, et que j’ai fait le nettoyage de fond en comble, j’ai,commen é à ressentir une brosse ndouleur dans poitrine et fourmillements dans mains. Lorsque je suis rentrée à Paris (en arrêtant 4 fois because sciatique) j’i,dûappeler les pompiers dans la nuit, car fourmis + cage thoracique en feu, j’étais pliée en deux de douleeur. 12 h aux urgences de Pompidou, où ils ont commencé à diagnosiquer une ambolie pulmonaire ! A près scan des,poumons on m’ annonce problème d’ordre gastrique. La nuit qui suit est horrible à me tordre. Donc SOS Médecins pour calmant e je ne peux aller signer chez le notaire heureusement il y avait procuration pournmonmari et moi au cas où... Visite spécialiste,fibro et,coloscopie prévues semprochaine, 10 nuits,blanches, SAMU,... Puis les fourmillementsgagnent les pieds et lors de mes dernieres eépéts, je ne peux plus monter les marches dans le métro. Allo neurologues trop occupés qui indiquent que j’aurais bien syndrômes de la maladie de Guillain Barré et,qu’il faut traiter vite. Donc re urgences à St Joseph et duex médecins s’acharnent à me taper sur les genoux mais mes jambes n’ont aucun réflexe ! Ils ,prescrivent un examen que l’on ne peut me faire qu’en janvier. J’ai enfin trouvé un neuro psy qui compend qu’il y a du dégât, va me faire cet examen plus IRM rachis cerv,dors,lombaires. Donc toutes  visites en taxi ,e ave  une  canne mais je vais passer au déambulateur...Mes mains me font atrocement mal (excusez les fautes de frappe) et ce matin j’étais incapable de tourner ma clé dans lq serrure...
 
Vous pou vez imaginer ma détresse car je ne peux plus ni ,marcher, conduire, écrire, me relever d’un siège,...tous les vestes du quotidien. J ‘ai même peur de tombef à la maison car je ne peux pas me releveret je n’ai pas d’équilibre.. 
 
Et
la mort dans l’âme, j’ai dû abandonner mon rôle qui était très important, que j’aimais beaucoup ainsi que la pièce, mais tel un boxeur vaincu, j’ai dû jeter ,l’éponge alors que c’est tout ce qui me reste comme distraction après ces années d’abnégation ntotale au mépris de ma santé (a-t-on le choix quand on est complètement seul pour tout gérer ?) Le théâtre me pefrmegt aussi de retrouver mes amis que je néglige bien involontairement. Et j’espérais qu’en 2014, après mon petit mari en bonnes mains, notre maison vendue, je pourrais souffler, et bien non !
 
Bon, je vais arrêter de vous ennuyer mais vous comprendrez mieux les raisons de mon silence prolongé soit au tél ou sur la toile. Je suis bien sûr aussi soucieuse par rapport à Louis qui, me voyant moins souvent va s’inquiéter compte tenu de sa maladie et ne va pas comprendre.
 
Je vous envoie quand même les dates au cas où vous souhaiteriez voir la pièce sans “votre actrice préférée”. Plus tard, j’espère en rire mais quand on est seul chez soi, on panique plus et je n’ai personne pour me pousser dans un fauteuil...
 
Je ne veux pas vous ennuyer davantage car vous avez aussi vos soucis.
 
Je vous embrasse très très fort en espérant que le moment de nous revoir vienne très vite. Moi qui aime tant rire, chanter, plaisanter, je ne me reconnais plus. A un de ces jours...

 
 


Martine

 
 
Voilà le programme : 

La puce à Zulie LA PUCE A ZULIE, Club Théâtre IBM, vous annonce son prochain spectacleLa puce à Zulie


 

Les Rustres de Carlo Goldoni

 
En quelques mots…
Le marchand vénitien Lunardo a décidé de marier sa fille au fils de Maurizio, un autre marchand, et cela bien sûr dans le plus grand secret, les deux jeunes gens ne devant à aucun prix se rencontrer avant les épousailles… mais c'est compter sans la rouerie des femmes. Les préparatifs de cette fête vont engendrer une suite inextricable d'altercations entre ces dames et leurs maris...
 
La comédie oppose le vieux monde de Venise à un petit monde féminin, malicieux et sensé, En mettant en scène quatre personnages dotés d'une rudesse conservatrice et le bavardage léger des femmes, Goldoni dépasse la comédie de caractère et atteint la comédie des mœurs. Goldoni, le plus français des auteurs vénitiens est, comme Molière, inusable !
 
Les représentations auront lieu au Studio des Champs-Elysées, 15, avenue Montaigne, 75008 Paris (*), aux dates suivantes :

Vendredi        17  janvier 2014 à 20h30
Samedi           18 janvier  2014 à 20h30
Dimanche      19 janvier  2014 à 16h00
Jeudi               23 janvier  2014 à 20h30
Vendredi        24 janvier  2014 à 20h30
Samedi           25 janvier  2014 à 20h30

 
Nous vous recommandons de réserver vos places au 01 53 23 99 29 à compter du Mardi 7 janvier 2014. Participation aux frais : 18 €.
 

(#) La soirée des ancien(ne)s de Corbeil est prévue le 23 janvier.

(*) métro : Alma-Marceau ou Champs-Elysées Clémenceau
Parking François 1er - face au 24 rue François 1
er et parking Alma George V - 1, av. George V.

Rustres001 Rustres002

théatre

Fin d'été à Baccarat


La puce à Zulie Fin d'été à Baccarat La puce à Zulie



Chères Toutes, Chers Tous, 

Dommage pour les absents, ils ont encore eu tort !  
mais nous avons ENCORE passé une très bonne soirée à l'invitation de Martine HERCOUËT !  

Tous les présents ont regretté la défection d'Annik (SOREAU-PLANSON ) et Dimitri  
Annik souffrant trop de son épaule a décliné sa venue à la soirée.  

P.S. : Sache Annik que tous les présentes et présents nous ont chargé de te manifester tout leur soutien et leurs souhaits te concernant. 


13d2d0



Fin d'été à Baccarat

Eté BaccaratPhil MinyanaEté Baccarat2

Pièce un peu déconcertante au départ , mais qui, finalement fonctionne très bien !  
Comme l'avais dit Coluche : L'égoïste ? C'est celui qui ne pense pas à MOI !   

6 femmes et 5 hommes 
Une pension de famille dans les Vosges 
La patronne de cette pension assez décatie ( Madame TORDI - bien incarnée par notre Martine  GAMELLE ) 
La boniche Gilda qui veut que son amant de passage lui caresse les seins 
Cet amant seul, qui lit Emmanuel KANT et qui voit débarquer sa femme ! Coucou me voilà !  
Elle aurait pu dire : "COCUE" me voilà !  
La fête de la Mirabelle au village proche  
La cueillette des dernières myrtilles  
La glycine qui court sur la façade  
Le chant des oiseaux  
Le lac "noir" révélateur de l'époque glaciaire  
L'odeur des pins et du sapin du cercueil  
Une femme très mure qui tombe en amour d'un très jeun prof  
Ce même jeune prof qui émoustille le désir d'un autre prof - d'Histoire  
Une jeune femme enceinte qui voit une mouche ...  
La fête du village 
Des enfants qui jouent au bord du lac  
Le brouillard qui est tombé très tôt en cet fin d'été  
Une enfant de la fête qui s'électrocute et qui meurt 

8 enseignants et enseignantes   
sur un déclin profond, en peine de la vie  
et qui passent leur dernier jour de vacances dans cette pension vieillotte 
dans cette pension où les installations sanitaires laissent plus qu'à désirer
Dans une des chambres, un vieil homme que personne ne connait ( ou presque sauf Mme TORDI )  
  et qui va mourir 
L'homme d'entretien qui va préparer le cercueil en sapin ? Non en chêne ! L'odeur est meilleure !  

Ils sont 

TOUS et TOUTES 
avides de rencontrer les autres
mais !
mais, tout se passe en tentatives avortées et inabouties 
Chacun et chacune a bâti son domaine, inaccessible à l'autre  
Deux morts, sans importance  
D'ailleurs , 
les enseignants repartent  
et un car d'Italiens arrive  
La vie continue, repart !  

Le coté étrange de cette pièce est que chacun continue son propre discours  
sans se soucier de celui de l'être qui le côtoie 

Pour la pièce ?  
Cela signifie qu'il n'y a très peu ou pas de réplique dans le jeu des acteurs  
D'ou une difficulté extrême de se situer dans le temps  pour chacun 
et de continuer son propre rôle 
puisque son propre rôle ne vient quasiment jamais en écho au rôle de son voisin de scène 

11 actrices et acteurs de grand talent  
Un sentiment de vécu profond  
La solitude omniprésente et ancrée 
Des émois  
Des tentatives inutiles  
Des douleurs  
La mort 
Dites moi ? Ce n'est pas ce que l'on appelle " LA VIE " ?  


Ma Gamelle, ma Chère Martine
Encore une fois MERCI de ton engagement pour ce rôle
A l'année prochaine pour ???  Quelle autre pièce ?  

Tous mes Grosses Bises à Louis et pour TOUSTES !


   

Martine et Michel Pérondi 12-2010 Le Père ONDI avec Madame Mère ONDI, bien sur.


théatre


Le mot de Martine

Chers tous,
 
J’ai vraiment un ambassadeur de grand talent ! Merci à toi Michel pour cette analyse très percutante, et merci à tous nos amis (notamment ceux qui ont fait un grand déplacement) qui sont venus applaudir ce spectacle, certes déconcertant mais qui n’a laissé personne indifférent. Et j’espère que chacun est bien rentré dans ses foyers respectifs.
 
Ce soir, ce sera malheureusement la dernière, et comme pour toute dernière ce sera bien triste. (Maintenant je suis une “grande fille” car il fut un temps où les soirs de dernière, je pleurais comme une madeleine...) Ce sera un double parfum de tristesse car ma vraie solitude va commencer dès maintenant du fait de l’absence de mon petit mari depuis un mois. Il va falloir que je m’organise. Mais cela pourra permettre de vous rencontrer avec un peu plus de facilité, il faut essayer de chercher du positif dans le négatif...
 
Je saisis l’occasion pour vous adresser une petite illustration que j’ai faite pour notre metteur en scène qui résume un peu notre pièce. Chaque année, en effet,  nous lui offrons des chèques cadeau pour le remercier et j’ai pris l’habitude de lui faire une aquarelle. En l’occurrence, cette année, vu mon temps disponible, ce sera un dessin “crayonné”. Vous y retrouverez tous les ingrédients de la pièce.
 

Grosses bises.
 
Martine Hercouët CV Martine


BACCARAT dessin



théatre



 La réponse du Père :

Ma Gamelle ! Ma Chère Martine  


Encore merci pour ces bons moments d'amitié    

Et  MERDE pour la prochaine.

Je vois que tu vas " encore " alimenter la gazette et Que notre Maître Mr CASTELL va pouvoir débattre, à nouveau, de ton talent avec MÔssieu NONO !!!!!!!!     

Bah !  

Evidemment notre Georges  D  !!!!  devrait y aller de son commentaire  §§§§§       
NO COMMENT IS NECESSARY ?   


Avec toute mon amitié.

GD078895 Le Père ONDI.




13d2d0

Au théatre 2013

La puce à Zulie LA PUCE A ZULIE, Club Théâtre IBM, vous annonce son prochain spectacleLa puce à Zulie


« Fin d’Eté à Baccarat » 
de Philippe Minyana
Phil Minyana


Les représentations auront lieu au :
Studio des Champs-Elysées
,
15 avenue Montaigne,
Paris 8e (*)

aux dates suivantes :


Vendredi 18 janvier 2013 à 20h30
Samedi 19 janvier 2013 à 20h30
Dimanche 20 janvier 2013 à 16h00
Jeudi 24 janvier 2013 à 20h30
Vendredi 25 janvier 2013 à 20h30
Samedi 26 janvier 2013 à 20h30



Nous vous recommandons de réserver vos places au 01 53 23 99 29 entre 16h00 et 19h00, du mardi au samedi à compter du Mardi 8 janvier 2013. Participation aux frais : 18 €.


A l’issue de la pièce, nous nous retrouverons pour un verre de l’amitié offert par les comédiennes et les comédiens de notre équipe théâtrale.

LA PUCE A ZULIE



PS : Pour recevoir ces informations en avant-première et par email, merci d’envoyer votre adresse électronique à :
helenebocle@fr.ibm.com

(#) La soirée des ancien(ne)s de Corbeil est prévue le 24 janvier.

(*) métro : Alma-Marceau ou Champs-Elysées Clémenceau
Parking François 1er - face au 24 rue François 1
er et parking Alma George V - 1, av. George V.

Eté Baccarat Eté Baccarat2

Martine Hercouët



théatre

Fête des lumières 2012 (Culture Lyonnaise suite)

Charles Pitault nous a fait découvrir cette fête il y a déjà quelques temps. Il restait à créer une rencontre d'anciens à ce moment de l'année (8 décembre) pour que de nouvelles images nous arrivent. C'est notre famille globe-trotter qui est allé vers Lyon la lumineuse :


Tataz12-2012 Fête des lumières - Lyon 2012 Pitault 12-2012

Chers Toustes,
 
Nous avons vécu trois journées (et trois nuits inoubliables à Lyon) chez mon vieux copain du lycée Charles Pitault.
D’abord, quel plaisir de se retrouver… mais ensuite quel plaisir de partager une telle aventure que la fête des lumières à Lyon. Tout simplement géant !

 
Un des principes est d’utiliser la façade des bâtiments pour effectuer des projections géantes et surprenantes. Avec les techniques d’aujourd’hui c’est tout simplement extraordinaire.
Exemple : des œuvres de peintres contemporains sur au moins 300 m de large, 30 à 40 m de haut  et sur plusieurs plans différents. Voir la fresque des berges de la Saône jusqu’à Fourvière, les chrysalides de la cathédrale St Jean ou les 3 façades animées simultanément de la place des Terreaux, qui s’effondrent sur les spectateurs.

22Et si08déc2012rChrysalidesDeStJeanr32Place des Terreaux8déc2012r


A part ça, tous les coups son permis à condition de surprendre et d’enchanter les spectateurs. Nous avons même vu un tunnel réservé habituellement aux automobiles envahi par une marée de poissons !  Je vous assure qu’il n’y a pas une minute de répit surtout avec un guide qui connaît parfaitement sa ville et adore partager ses émotions avec des estrangers…  Là on en a pris plein les mirettes !

34Roman-Tycar29ImmersionAbyssale2012Perrache''r30Light IN06déc2012r
31Lyon10déc2012rCorazon10déc.2012r

 
Voilà un court résumé des trois journées trépidantes qui ne demandent qu’à se renouveler.
 
Espérons que Charles et sa compagne Florence, trouveront le chemin de Piffonds  cette année.
 
Bien amicalement.
 

Tataz12-2012 Les Tataz

 
PS : j’oubliais : nous avons fait une croisière gastronomique sur le bateau-mouche  « Hermes », sur la Saône en furie, mais avec un soleil radieux.


Pitault 12-2012 Charles :

Tataz a déjà tout dit et bien décrit la fête des lumières de Lyon.
Pour compléter son reportage, voilà deux séquences pêchées sur Youtube, l'une concernant le spectacle "
Les Chrisalides" de la cathédrale Saint Jean (l'un des plus beaux de cette fête), l'autre, sur un écran fait de jets d'eau, donnant l'illusion que des baleines évoluaient dans un bassin du port du nouveau quartier de la Confluence.
Ces vidéos ne donnent qu'un faible aperçu, l'ambiance sonore sur place complétant majestueusement les spectacles.

Pleins feux sur les trésors cachés de la cathédrale ! Un mystérieux coffret en ivoire qui surgit soudain en pleine lumière ou les rosaces colorées des vitraux ? Le tissu des tentures qui semblent envelopper l'édifice ou les immuables statues de pierre ? Avec ces « Chrysalides visuelles », la cathédrale livre presque tous ses secrets.
https://www.youtube.com/watch?v=K3iVrqn_dfM

Confluence :
https://www.youtube.com/watch?v=iS3vr5dAf-U


Note : Par rapport aux photos envoyées par Charles en 2010, voyez comme la fête c'est transformée. La dernière fois où je m'y suis rendu devait être en 2006. A cette époque lointaine, il n'y avait que des lumignons aux fenêtres et l'éclairage des monuments ainsi que des jeux de lumières (assez semblables à ceux que nous montrait Charles précédemment).


Lyon 2012 Saint Jean

théatre

Douze hommes en colère - C'est pas vrai !

La puce à Zulie 12 HOMMES EN COLÈRE La puce à Zulie

Unknown-1UnknownUnknown-3Unknown-2


Cela a VRAIMENT très, très mal démarré !      
On nous avait menti !     
C’est un comble, tout de même.  Faire çà à de vieux potes de lycée !          
Impardonnable.

Ce n’était pas 12 hommes en colère 
mais 
5 hommes et 7 femmes !   


QUELLE SURPRISE !  
Moi je dis : il y a eu tromperie manifeste.  
Je dis donc : COUPABLE 


D’autant plus, (quel scandale), que l’une de ces femmes était vêtue d’une robe rose « flashy »  qui « crevait »  la scène. 
Vous aurez sans doute deviné qu’il s’agissait de notre « Gamelle », notre Martine.  

Reginald ROSE n’aurait certainement pas pensé à cela.  Du «
rose » dans une pièce noire !   
Quant à Sydney LUMET, il n’aurait certainement pas fait supporter ce « rose » à Henri FONDA.  

Bon ! Admettons que les temps changent et qu’il faille tout adapter ! 

L’adaptation de la pièce est remarquable.
Les acteurs sont excellents et bien ancrés dans leurs rôles. 
La tension est toujours là. 
Parfois une pique d’humour, et l’on se sent se relâcher dans son fauteuil; C’est bon çà !   

COUPABLE !  
NON COUPABLE !  
COUPABLE !  


Comme pour les personnages notre avis propre évolue.
On en connaît tous les stades, mais aussi l’alternance des convictions qui peut faire notre opinion. 


UN TRÈS GRAND MOMENT DE THÉÂTRE   


Ensuite ? un bon repas Thaï !  Que demander de plus !  Vivement l’année prochaine 


Que toutes celles et tous ceux qui ne pourront pas y assister le regrettent amèrement.

Merci Martine 

Martine et Michel Pérondi 12-2010 Michel Pérondi




Théatre 01-2012-5 JPDréMartine et son fan clubThéatre 01-2012-3 JPDré
Théatre 01-2012 JPDréThéatre 01-2012-4 JPDré


Le mot de Martine

Je prends enfin quelques minutes pour passer un petit moment avec vous...
 
Tout d'abord mille mercis à mon fan club comme dirait Jean-Pierre, de nous envoyer tant de fleurs. Il est vrai que chaque soir, nous recueillons beaucoup de compliments et tout le monde a trouvé que le spectacle était trop court (1 h 30 est une durée classique), et qu'ils seraient bien restés une heure de plus. C'est vraiment un compliment car les fauteuils du Studio n'ont pas grande réputation de confort.

 
Merci aussi pour les photos de Jean-Pierre et Michel, et merci à Nono d'avoir déposé l'artiste au retour de notre Thaï où nous avons effectivement passé une excellente soirée avec un non moins excellent repas malgré l'heure tardive. Ce fut un vrai plaisir de se retrouver  et dans une salle "exeprès" pour nous. Nous y sommes retournés hier soir, et l'accueil était toujours sympa. Je vous envoie quelques souvenirs de ce petit moment privilégié passé ensemble.

 
Ce soir, sera hélas notre dernière, (allez les derniers hésitants, vous pouvez encore vous rattraper...) bien contents de souffler un peu, mais toujours un peu tristes qu'une telle aventure prenne fin. C'est toujours un déchirement, car le décor est cassé dès la fin du spectacle, mais il faut laisser la place au suivant.

 
En attendant la suite des dernières aventures de "Martine fait du théâtre", je vous embrasse tous bien fort.

 
 

Martine

théatre

Au théatre 2012

La puce à Zulie LA PUCE A ZULIE, Club Théâtre IBM, vous annonce son prochain spectacleLa puce à Zulie

« 12 Hommes en Colère » 
de Reginald Rose

Les représentations auront lieu au :
Studio des Champs-Elysées,
15 avenue Montaigne,
Paris 8e (*)
aux dates suivantes :


Vendredi 13 janvier 2012 à 20h30
Samedi 14 janvier 2012 à 20h30
Dimanche 15 janvier 2012 à 16h00
Jeudi 19 janvier 2012 à 20h30
Vendredi 20 janvier 2012 à 20h30
Samedi 21 janvier 2012 à 20h30

Nous vous recommandons de réserver vos places au 01 53 23 99 29 entre 16h00 et 19h00, du mardi au samedi à compter du Mardi 4 janvier 2011. Participation aux frais : 18 €.

A l’issue de la pièce, nous nous retrouverons pour un verre de l’amitié offert par les comédiennes et les comédiens de notre équipe théâtrale.

LA PUCE A ZULIE


PS : Pour recevoir ces informations en avant-première et par email, merci d’envoyer votre adresse électronique à : helenebocle@fr.ibm.com

(*) métro : Alma-Marceau ou Champs-Elysées Clémenceau
Parking François 1er - face au 24 rue François 1
er et parking Alma George V - 1, av. George V.



12HommesEnColere12HommesEnColere2


Martine Hercouët



13d2d0


La critique de La Nuit de Valognes

La puce à Zulie UNE TRES BELLE PIECE DE THEATRELa puce à Zulie

Mais surtout un très beau spectacle durant lequel notre « GAMELLE » nationale (Alias Martine GAMELIN–HERCOËT) nous a encore ébloui.
Nous avons donc eu le plaisir mais surtout le privilège d’y assister, dans le cadre du STUDIO des CHAMPS ELYSEES.

Le thème est universel : c’est juste l’AMOUR !
L’histoire est bien connue : celle de DON JUAN !
Les protagonistes : juste les victimes de ce satané enjôleur.
Le dessein : punir DON JUAN pour son inégalable perfidie.
Le plaisir direct : une très belle pièce.
Le vrai plaisir : entendre du très beau français.
Le décor : simple et noble.
Le plus pour les oreilles : une musique d’accompagnement qui mêle des sonorités des siècles passés avec une réelle dramaturgie.

Les ACTRICES et ACTEURS : tout simplement admirables et efficaces.

L’histoire : Oh ! Ce n’est juste que de débattre de l’AMOUR ! La belle affaire !

Le déroulement de la pièce : Comment peut-on douter de l’efficacité mordante d’un groupe de femmes qui ont été habilement enjôlées, puis séduites, et soit disant « aimées », et qui se retrouvent toutes finalement bafouées par un seul et même être, et qui décident de faire le procès « sans appel » de leur bourreau des cœurs.

La chute :

  • DON JUAN qui a joué sans cesse avec l’AMOUR.
  • Et qui n’a eu de cesse de torturer les Belles qu’il voulait séduire.
  • Pour mieux les jeter !
  • Le bellâtre se trouve, lui-même confronté à l’AMOUR.
  • Don Juan aime !
  • Il est, bien sur bouleversé, mais surtout déstabilisé.
  • Surtout que ce coquin nommé EROS lui a réservé une belle surprise.

Le BILAN, si nous devons en faire un ? SPLEN-DI-DE ! QUOI ? que dis-tu ? SPLENDIDE

Emouvant – Drôle – Perfide – Noir – Délicat
Rayonnant – Jouissif – Perspicace
VIVEMENT L’ANNEE PROCHAINE


Martine et Michel Pérondi 12-2010 Michel Pérondi

Pour en savoir plus : La nuit de Valognes


théatre


Au théatre 2011

La puce à Zulie LA PUCE A ZULIE, Club Théâtre IBM, vous annonce son prochain spectacleLa puce à Zulie

« La Nuit de Valognes » 
de Eric-Emmanuel Schmitt

Les représentations auront lieu au :
Studio des Champs-Elysées,
15 avenue Montaigne,
Paris 8e (*)
aux dates suivantes :

Mercredi 12 janvier 2011 à 20h30
Samedi 15 janvier 2011 à 20h30
Dimanche 16 janvier 2011 à 16h00
Vendredi 21 janvier 2011 à 20h30
Samedi 22 janvier 2011 à 20h30

Nous vous recommandons de réserver vos places au 01 53 23 99 29 entre 16h00 et 19h00, du mardi au samedi à compter du Mardi 4 janvier 2011. Participation aux frais : 18 €.

A l’issue de la pièce, nous nous retrouverons pour un verre de l’amitié offert par les comédiennes et les comédiens de notre équipe théâtrale.

LA PUCE A ZULIE

PS : Pour recevoir ces informations en avant-première et par email, merci d’envoyer votre adresse électronique à : helenebocle@fr.ibm.com

(*) métro : Alma-Marceau ou Champs-Elysées Clémenceau
Parking François 1er - face au 24 rue François 1
er et parking Alma George V - 1, av. George V.

Valognes rectoValognes verso


Martine Hercouët


théatre

Un peu de culture lyonnaise

Bonjour à tous,
Excusez-moi si le sujet que j'aborde n'a rien à voir avec vos échanges de propos de ces jours derniers, mais il est d'actualité.

Pour ceux qui connaissent la vie Lyonnaise, un événement d'importance aura lieu dans quelques jours: il s'agit de la fête des lumières, qui, cette année, aura lieu du 8 au 11 décembre. Cette fête à lieu 4 soirs, avec de nombreuses illuminations et animations dans les rues.
Mais pour ceux qui ignorent tout de nos coutumes locales, et qui, s'ils sont de passage à Lyon pendant les jours qui précèdent cette fête, peuvent s'étonner de voir en bonne place dans les magasins et supermarchés, d'imposants rayons de petites bougies et de verres multicolores (non, non, les Lyonnais ne s'éclairent pas qu'à la bougie), voici quelques explications.
Jusqu'à il y a une dizaine d'année, cette fête d'origine religieuse, n'avait lieu qu'un seul soir, le 8 décembre, date à laquelle est célébrée l'Immaculée-Conception,
 et les illuminations n'étaient faites qu'à l'aide de rangées de bougies dans des verres multicolores, placées sur chaque appuis de fenêtre de chaque maison ou appartement. La presque totalité de la population sortait dans les rues pour jouir du spectacle et participer aux processions religieuses qui avaient lieu à cette occasion, tout en consommant un verre de vin chaud ou quelques marrons vendus au coin des rues.
De nos jours, si cette fête a pris une grande ampleur et dure plus longtemps, le 8 décembre reste
LE vrai soir, avec ses processions et ses bougies multicolores sur les fenêtres, que chaque Lyonnais de souche ou d'adoption a à coeur de placer sur ses fenêtres, uniquement ce soir là, avant de sortir "en ville".
Voici quelle en est son origine:

En 1852, est inaugurée la statue de la Vierge Marie érigée sur la chapelle de la colline de Fourvière (à cette époque là, la Basilique de Fourvière, qui est juste à côté, n'existait pas encore, puisqu'elle est postérieure à 1870).
L'inauguration de la statue aurait dû avoir lieu le 
8 septembre 1852, jour de la fête de la nativité de la Vierge et date anniversaire du vœu des échevins de 1643. Mais une crue de la Saône aurait empêché qu'elle fût prête ce jour-là et que la cérémonie s'effectuât.
L'inauguration est reporté à la date du 
8 décembre 1852.
Les jours qui précèdent l'inauguration, tout est en place pour les festivités : La statue de la vierge doit être 
illuminée par des feux de Bengale, on prévoit des feux d'artifices depuis le haut de la colline de fourvière et des fanfares vont jouer dans les rues. La statue de la vierge doit être illuminée par des feux de Bengale, on prévoit des feux d'artifices depuis le haut de la colline de fourvière et des fanfares vont jouer dans les rues.
Mais voilà que, le 
8 décembre au matin, un violent orage s'abat sur Lyon. Le maître des cérémonies décide aussitôt de tout annuler et de reporter les réjouissances nocturnes au dimanche suivant.
Finalement, le ciel se dégage et la population lyonnaise qui avait tant attendu cette cérémonie, d'un geste spontané, illumine ses fenêtres, descend dans les rues et quelques feux de bengale allumés à la hâte éclairent la statue et la chapelle de Notre-Dame-de-Fourvière (la basilique n'existe pas encore). Les Lyonnais chantent des cantiques et crient « Vive Marie ! » jusque tard dans la nuit.

La fête des lumières est née !

En illustrations, voici quelques photos de l'année 2009

A bientôt

Charles Pitault






théatre


Au théatre ce soir : De l'art du reportage



Comme chaque année depuis 26 ans, Martine s'adonne à sa passion du théâtre et depuis qu'elle a rejoint notre groupe d'anciens du LTE, elle en profite pour lancer une invitation à venir partager son plaisir. Cette fois encore, les amateurs étaient au rendez-vous; mais laissons l'un d'entre eux, Jean-Pierre Dréville, notre talentueux pince sans rire nous relater sa soirée :

Nous avons enfin fait connaissance de Martine. Tu fais un travail formidable avec ta troupe, Martine. Continues à nous réjouir encore longtemps avec tes pièces. Tu cherches des idées, peut être pourrais-tu t'inspirer des exploits photographiques de Claude.....
Pour ceux qui n'ont pas vu Claude à l'œuvre, on peut dire que c'est un véritable reporter de guerre. D'abord il a pris le risque de monter sur scène pour nous prendre en photo dans la salle sous nos applaudissements. Ensuite, mais erreur fatale, à la sortie de la salle il a entrepris, depuis les marches qui descendent au vestiaire, de sauter sur le comptoir pour avoir une vue imprenable mais.....la fatigue?.....la vue?......enfin, je vous envoie la suite en pièce jointe.

Ce fut la fin de l'appareil photo mais notre reporter sans sorti d'un prompt rétablissement et regagna discrètement notre groupe.

Si vous passez par là, vous pouvez déposer une gerbe au pied du comptoir.
Heureusement, nous nous sommes remis de nos émotions chez Léon devant un bon moule frites. L'appareil de Marc étant toujours vivant, vous avez droit à notre fin soirée avec une Annick complètement rassurée sur le groupe qui comprenait la charmante famille de Claude.


J-P Dréville









théatre

La critique des 'Fiancés de Loches'



La critique

Très bon moment et très grand plaisir de voir notre Martine rayonner sur scène. Allez ! Je vais faire mon difficile et énoncer des "critiques constructives" c'est bien comme cela que l'on dit ?
Ce n'est pas dans le meilleur courant des pièces de Feydeau - un peu plat et désuet J'ai regretté que les costumes soient "actuels". La mise en scène aurait pu "dépoussiérer" certaines répliques un peu trop niaiseuses et qui ne nous ramènent même pas à l'ancien temps. Rien de grave donc et plaisir non "négociable" et bien réel.
Merci Martine ainsi que tous les autres acteurs : EXCELLENT !
Pour tous les "ceuusses qui vont y aller : Vous ne pourrez pas regretter votre soirée.

Faites de grosses bises à "Gamelle", elle adore cela.

Michel Pérondi


théatre

Au théatre ce soir : Les fiancés de Loches



Le mot de Martine

Au sein de mon entreprise -IBM France- une troupe théâtrale a été créée il y a plus de 35 ans, nommée "La Puce à Zulie". Avant que vous ne vous interrogiez sur ce nom bizarre, je vais vous donner la réponse : la Puce est bien sûr électronique, et le reste un jeu de mots lié à la pierre, lapis-lazuli qui est bleue et IBM est aussi appelée "Big Blue"... (Pour la petite histoire, nous rectifiions en permanence nos annonces dans Pariscope qui systématiquement nous baptisait "la Puce à Julie"...).
Nous sommes entourés de professionnels tant le metteur en scène, comédien lui-même, que le décorateur, la costumière, le régisseur,... et jouons dans de vrais beaux théâtres parisiens (après Dejazet, puis 15 ans dans le très beau théâtre classé à Grévin, nous jouons depuis 10 ans au Studio des Champs-Elysées, avenue Montaigne). Nous sommes très gâtés pour une troupe d'amateurs. Nous jouons tous les ans en janvier pendant une quinzaine de représentations environ, principalement de grands auteurs (Anouilh, Tennessee Williams, Oscar Wilde, Feydeau...) en essayant d'alterner drames et comédies. Pour ma part, j'ai la chance d'être distribuée chaque année et en janvier ce sera ma 26
ème pièce !

Les fiancés de Loches

Si l'intrigue est compliquée, l'histoire est assez simple: deux frères, droguistes à Loches et leur soeur Laure, sur la foi d'une publicité de journal, viennent de leur petite ville près de Tours qui, à l'époque ne devait guère dépasser les 3.000 habitants, pour essayer de trouver l'âme soeur auprès d'une agence matrimoniale: ” Nous aurions bien pu trouver à Loches ,regrette Laure ,mais  Alfred réplique: “Mais nous en sommes déjà tous les trois, c'est assez de Lochards dans la famille et il ajoute: ” Cela appauvrit le sang”….
  Arrivés à la bonne adresse, ils  se trompent d'étage et arrivent dans un bureau de placement dont le directeur les case comme employés de maison  dans un centre d'hydrothérapie pour malades mentaux que préside le docteur Saint-Galmier . A  la suite d'une confusion, le bon docteur qui ressemble comme deux gouttes d'eau à un riche directeur de clinique privée,  les trouve bien dérangés et les interne d'office dans son établissement. Alors que les deux frères et soeur  croient être dans une mairie pour leur mariage!  Mais tout finira bien et les trois Lochois , désillusionnés, retrouveront leur chère Loches qu'ils n'auraient jamais dû quitter.

Martine Hercouët








théatre


Théatre ambulant Chopalovitch

LA PUCE A ZULIE, Club Théâtre IBM,

vous annonce son prochain spectacle 


« Le Théâtre Ambulant Chopalovitch » 
de Lioubomir Simovitch


Les représentations auront lieu au :
Studio des Champs-Elysées,
15 avenue Montaigne,
Paris 8e
(*)

aux dates suivantes :

Les vendredis 16, 23 janvier 2009 à 20h30
Le mercredi 21 janvier 2009 à 20h30
Les samedis 17 et 24 janvier 2009 à 20h30
Dimanche 18 janvier 2009 à 16h00

Nous vous recommandons de réserver vos places au 01 53 23 99 29 entre 16h00 et 19h00, du mardi au samedi à compter du vendredi 02 janvier 2009. Participation aux frais : 18 €.

A l’issue de la pièce, nous nous retrouverons pour un verre de l’amitié offert par les comédiennes et les comédiens de notre équipe théâtrale.


LA PUCE A ZULIE



PS : Pour recevoir désormais ces informations en avant-première et par email, merci d’envoyer votre adresse électronique à : helenebocle@fr.ibm.com

(*) métro : Alma-Marceau ou Champs-Elysées Clémenceau
Parking François 1er - face au 24 rue François 1
er et parking Alma George V - 1, av. George V.






théatre

Petite visite de Seattle

Quelques photos prises du 'Space Needle', la tour Eiffel de Seattle.




Vers le sud - Le mont Rainier (4392 m) à 87 km de Seattle.




Vers le nord, le mont Baker (3285 m) presque à l frontière du Canada (≈ 160 km). On voit le lac Union qui communique avec la mer (voir photo 4) par des écluses.
Les deux monts sont des volcans qui peuvent se réveiller n'importe quel moment (un autre, un peu plus au sud que le mont Rainier a eu une éruption violente en 1980).




Vers l'Est, au fond on distingue les North Cascades, une chaîne de montagne dont les monts Rainier et Baker font parti. On voit aussi le Space Needle d'où on été prises les autres photos.




Vers l'ouest, les Olympics chaîne de montagne qui sépare Seattle de l'océan Pacifique.
L'eau que l'on voit est de l'eau de mer, car Seattle est situé sur une sorte de fjord (Puget Sound). Entre Seattle et Bellevue, il y a le lac Washinton d'une vingtaine de kilomètres de longueur, mais assez étroit; les deux villes sont reliées uniquement par deux ponts flottants dont un avec seulement deux voies dans chaque sens. Il faut de la patience aux heures de pointe. Je m'en fous, je travaille à Redmond qui est au nord-est de Bellevue (la moitié de la ville de Redmond est occupée par Microsoft).
Les stations de ski sont à une heure de route (lorsqu'il n'y a pas d'avalanches -Happy. Il y a de très nombreux parcs et des possibilités infinies de randonnées lorsqu'il fait beau.

A plus.

Maurice Poisson


Note : Maurice aurait pu nous dire aussi que les tombes de Bruce Lee et de son fils* se trouvent au Lake View cemetery de Seattle.

* Célèbres acteurs de film d'arts martiaux - tous deux décédés très jeunes.


Retour en haut de page